Les missions gagnant-gagnant d’AIPC


Ménage, repassage, jardinage… Un petit coup de pouce n’est jamais de refus. Cependant, quand le besoin n’est que ponctuel, difficile de trouver un prestataire. Avec l’AIPC (Association intermédiaire du pays du Confluent), c’est désormais possible. Mieux encore, solliciter la structure participe à l’insertion de personnes en difficulté. Créée il y a maintenant une trentaine d’années dans le centre du département, l’AIPC tend à se développer sur le territoire. Après l’agence de Villeneuve-sur-Lot en 2013, une antenne vient d’être montée en Fumélois, dans les locaux de Convergence au sein de l’ancienne école du Chemin rouge. Elle sera opérationnelle début mai, sous l’égide de Sylvain Chabrot.

L’asso se donne pour mission d’aider « ceux qui ont des difficultés d’accès à l’emploi » par l’activité économique. « Notre public est principalement constitué de bénéficiaires des minimas sociaux, de chômeurs de longue durée, de jeunes sans emploi, quelques seniors », détaille Agnès Pougner, chargée de l’agence villeneuvoise. « Nous allons les aider par deux leviers, poursuit Sylvain Chabrot. Dans un premier temps, on leur propose de retrouver rapidement du travail par des missions de « petites mains » qui ne nécessitent pas de qualification particulière. Le second axe consiste à les accompagner dans un véritable projet professionnel pour une durée de deux ans avec des formations et des titres professionnels à la clé. »

Collectivités, assos et particuliers

Le volet court terme permet à la fois d’étoffer son CV avec une expérience supplémentaire et de gonfler un peu des fins de mois souvent difficiles. « Nous n’intervenons pas auprès des entreprises car nous ne sommes pas une agence d’intérim », précise le responsable de l’AIPC à Fumel. En revanche les missions peuvent être effectuées pour le compte de collectivités locales, d’associations ou de particuliers. Les mairies et les communautés de communes dont les effectifs se restreignent pour raisons budgétaires sont parfois amenées à remplacer du personnel dans les cantines scolaires, aux espaces verts ou pour toute sorte de tâches. Les associations peuvent avoir besoin de « soldats » pour organiser des évènements ou entretenir leurs locaux. Et bien sûr les particuliers dont l’emploi du temps ou l’état de santé nécessite un coup de main… Au rayon des avantages : un tarif horaire très abordable et une déduction fiscale à hauteur de 50%. Et ce n’est pas tout. « Quelque soit le donneur d’ordre, il n’y a aucun engagement de durée ni un nombre minimum d’heures à prendre dans l’année. Certains ne font appel à nous qu’une seule fois, pour le ménage final après un déménagement par exemple. D’autres sont beaucoup plus réguliers. Chacun fait comme il veut. Pour nous, c’est quoi qu’il arrive une victoire de pouvoir confier une heure ou deux de travail à quelqu’un qui en a vraiment besoin. Ce sont les petites pluies qui font les grandes rivières. »

Les demandeurs d’emploi, de leur côté, sont tous sélectionnés sur prescription d’organismes référents comme Pôle Emploi, Cap Emploi ou la Mission locale. « Quand on les reçoit en entretien, on fait très attention à leurs sources de motivation et à leur comportement pour instaurer un climat de confiance avec ceux qui les feront travailler », indique Sylvain Chabrot. Le casier judiciaire vierge est d’ailleurs l’un des prérequis. Les freins, tels que la mobilité, sont pris en compte. Des solutions sont même proposées à l’image de la location de véhicule à prix modique par le garage social Apreva. La mise en relation employeur/employé, l’édition des fiches de paie et les déclarations Urssaf sont gérées par AIPC afin de faciliter les choses pour tout le monde. Un service d’utilité publique qui devrait trouver toute sa place en Fumélois. 

Dimitri Laleuf

Pour contacter AIPC 

Agence de Fumel : rue du Chemin rouge – contact-fumel@aipc47.fr ou 06 31 86 29 55

Agence de Villeneuve : 24 rue de Pujols – contact-villeneuve@aipc47.fr ou 05 53 36 35 65

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés