Sécurité // Une nouvelle caserne pour les pompiers


Lundi dernier, les pompiers fumélois ont pris possession de leur nouvelle caserne au pied de la cité sur l’avenue de l’usine.
Ce nouveau bâtiment a coûté deux millions d’euros qui ont été pris en charge à tiers égales par le Service départementale d’incendie et de secours (SDIS), par les 18 communes défendues en premier appel par la caserne et par le Conseil général du Lot-et-Garonne. Il vient remplacer la caserne actuelle occupée par le SDIS depuis les années 70.
Pour le lieutenant Dominique Noisette, chef de centre, « c’est un outil essentiel pour mieux défendre les communes. L’ancien bâtiment n’était pas fonctionnel et était à la limite de la salubrité ». La caserne rassemble 36 sapeurs-pompiers volontaires et 9 professionnels qui apprécieront le confort de travail amené par le nouveau bâtiment.
En effet, côté logistique, chaque véhicule dispose aujourd’hui d’une entrée et d’une sortie unique qui rendent les pompiers beaucoup plus rapides en cas de situation urgente. La nouvelle position géographique est également un plus pour couvrir l’ensemble du territoire couvert.

1250 interventions par an

« Nous réalisons 1 250 interventions par an. En premier appel, nous intervenons à Fumel Communauté sur les communes de Blanquefort la Briolance, Condezaygues, Cuzorn, Fumel, Lacapelle-Biron, Monsempron-Libos, Montayral, Saint Front sur Lémance, Saint-Georges, Saint-Vite, Sauveterre-la-Lémance et Trentels, ainsi que sur les communes de Monségur, Saint-Aubin, Saint-Martin-le-Redon, Soturac, et Trémons. Et en deuxième appel, nous couvrons les communes du Tournonnais », précise le chef de centre.
Jeudi 18 décembre, l’inauguration officielle aura lieu en présence du préfet du Lot-et-Garonne, du président du Conseil général, du président du SDIS et de son chef de corps départemental, et de tous les élus du secteur. Ce sera également l’occasion pour le lieutenant Noisette, qui prend sa retraite, de passer le commandement du centre au lieutenant André Foures.
Pour les habitants des communes, une journée portes-ouvertes aura lieu au cours du premier trimestre 2015 pour qu’ils puissent mieux connaître leur caserne.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés