Sortie // Le nouveau « Commerce » de Bernard Villate


Le commerce de Mezin vient s’installer à Nérac. Bernard Villate, bien connu pour ses nombreuses organisations de concerts, ouvre son café-restaurant en face de la Baïse. C’est en ce premier week-end de décembre que se sont produits les groupes The Substitutes et Treizeur du Mat’ au café-restaurant Au Concert.

L’Hebdo : A quelle fréquence souhaitez-vous organiser des concerts ?
Bernard Villate : Les concerts seront organisés tous les week-end du jeudi au samedi soir : le jeudi pour le jazz, le vendredi et le samedi seront variés avec blues, rock, chanson française…

L’Hebdo : Combien avez-vous de musiciens dans votre répertoire pour pallier le manque ?
B. V. : Beaucoup de musiciens connaissaient « Le commerce ». En général, ce sont eux qui me contactent. Certains font de grandes routes, lors de leur passage dans la forêt des Landes par exemple… S’arrêter ici se fait logiquement sous forme  d’étape. Souvent ce sont des gens que j’ai vu une ou deux fois qui reviennent car ils aiment l’ambiance du café, ce côté convivial que j’essaye de privilégier.

L’Hebdo : Pouvez-vous expliquer votre « formule » ?
B. V. : Pour l’instant, nous sommes ouverts le mardi et mercredi soir en tant que bar, tout en proposant des assiettes de charcuterie. Le côté restaurant est ouvert du jeudi au samedi soir jusqu’à 23h. Au niveau des concerts, les jeudis soirs seront réservés au jazz, dès 21h. Cela permettra aux gens de profiter d’une musique calme en mangeant. Le choix de l’horaire a été aussi réfléchi pour permettre aux gens qui travaillent de venir en semaine, la soirée ne se terminant pas trop tard non plus !
Les vendredis et samedis, il faudra s’attendre à des musiques comme le blues, le rock, la chanson française… Là, les concerts commenceront un peu plus tard, vers 22h, afin de faire durer la soirée car on est un peu plus libre le lendemain.

L’Hebdo : Combien de temps dure un concert ?
B. V. : Il n’y a pas de temps précis. Chaque groupe de musiciens a ses performances. J’ai remarqué que les musiciens créant leurs compositions duraient généralement plus longtemps que les musiciens ayant un panel de chansons un peu plus limité.

L’Hebdo : Comment voyez-vous l’évolution par la suite ?
B. V. : Par la suite, j’aimerais proposer tous les services du soir, c’est à dire une ouverture du lundi au dimanche. Mais cela demande un doublement des effectifs et, qui dit augmenter le personnel, dit augmenter aussi le rendement… Par contre, une chose est sûre, je ne veux pas empiéter sur le territoire de mes collègues, je leur laisse le services du midi. Pour la saison hivernale, ce sont des périodes un peu plus creuses et je préfère leur laisser le travail. J’aimerais également proposer une terrasse à l’extérieur les soirs d’été, mais je ne sais pas encore si cela sera réalisable ou non.

Quidam: Pensez-vous que ce projet va plaire aux Néracais ?
B. V. : Je pense que des animations manquent le soir. J’espère que proposer des concerts plaira à la population néracaise. Je souhaite privilégier un côté convivial et reproduire une ambiance aussi chaleureuse que celle de Mézin.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés