Spécial Finale – Du côté des supporters // Plus de 6 500 Agenais à Ernest-Wallon ?


Ils partirent 400 pour la demi-finale et se virent 5 000, 6 000… ou plus encore en finale ! En à peine une semaine, le peuple bleu et blanc aura plus que décuplé sa présence pour encourager son équipe. L’enjeu, à savoir une qualification pour le Top 14, est certainement ce prompt renfort qui permettra aux joueurs d’entendre (enfin) leurs supporters pousser derrière eux.

5 000 places en deux jours

Dès lundi et l’ouverture de la billetterie, l’engouement était palpable. Les premières places s’arrachent. Les abonnés et partenaires sont les premiers servis et ne se sont pas privés. Et tant pis s’il ne reste que des miettes pour le grand public. Les miettes, c’étaient environ 1 000 places à prendre ce mardi. Une bonne opération pour le club, un peu moins pour l’amateur. « Il ne reste plus de places à 20 euros, regrette Annie, 52 ans, missionnée par ses enfants pour acheter les précieux sésames. En plus, ils ont ouvert la billetterie avant l’horaire annoncé ! » Une demi-heure plus tôt afin de répondre aux files d’attente déjà en place. Louis, retraité agenais, a eu plus de chance. « Mon fils et ses enfants habitent en Aveyron et m’ont demandé de leur prendre les billets. » Jérémy, Néracais de 28 ans, s’est lui dévoué pour tout son groupe d’amis. « On se fait une sortie entre potes donc là j’ai la totale : les places du stade et celles du barbecue. »

Acheter sa place à Toulouse

Les bénévoles, reconnaissables à leur gilet bleu, guidaient les acheteurs et consolaient les déçus. « On m’a dit que je pouvais encore réserver ma place pour l’avoir à 20€, résume Nicolas, 55 ans. Mais vu le nombre de personnes qui sont passées, je vais essayer de l’acheter directement à Toulouse. »

Les 6 500 places dont disposait le club ont donc trouvé preneur et 20 bus prendront la route. De quoi prévoir une marée bleue et blanche, du moins dans les travées d’Ernest-Wallon.

Gauvain Peleau-Barreyre

Le seizième homme, mythe ou réalité ?

Au rugby plus que dans n’importe quel autre sport collectif, la notion de match à domicile ou à l’extérieur semble décisif dans le résultat. Question de repères pour les joueurs ou impact du public ? La victoire d’Agen dans l’antre perpignanais est, à ce titre, un contre-exemple. « Mais même si nos supporters avaient été plus nombreux, on ne les auraient pas entendus », confie le troisième ligne tongien Sione Tau. La faute à une tramontane qui sifflait plus que les lazzis catalans.

Il est rejoint dans ce constat par Burton Francis qui, une fois le match débuté, ne pense plus qu’à l’adversaire. « C’est toujours très important de se savoir soutenu, surtout quand on rentre dans le stade… Mais une fois que l’arbitre a sifflé le coup d’envoi, on ne pense qu’à une chose, gagner sur nos adversaires, ceux qui sont en face de nous. »

« Engouement né contre Perpignan »

Une fois l’enjeu sportif retombé, les joueurs ne manquent jamais de saluer leurs supporters. Les plus sceptiques diront que c’est un élément de langage… Et pourtant. Pas un match ne se passe sans un message aux fans via les réseaux sociaux, aux micros et aux stylos de la presse… « Si on se bat comme ça, c’est pour nos supporters », assurait ainsi Alexi Balès avant la demi-finale.

Il faut dire que le match perdu contre ces mêmes Catalans lors d’un quart de finale qui ne disait pas son nom a été un tournant. Le record de fréquentation sur la saison est tombé (9 400 spectateurs) et l’entraîneur Mathieu Blin l’a vécu comme un acte fondateur d’une nouvelle alliance entre un club et son public. « C’était une liesse populaire qui n’était pas prévue et qui nous a touchés. » D’autant qu’avec le glorieux passé de l’institution, il faut mettre les bouchées doubles pour recréer l’engouement. « Cela demande un temps toujours un peu plus important pour reconquérir son public, assure le manager général, mais en trois ans de présence, je n’avais jamais ressenti une foule comme celle qui nous a portés contre Perpignan. » ça tombe bien, le soufflet n’est pas retombé et a même continué à grossir et les Bleu et Blanc auront tout un peuple derrière eux pour leur finale.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés