SUA-LG – Usap – Dimanche 10 mai à 15h 05 // Au bout suspense


Si Alfred Hitchcock était encore de ce monde, il aurait sûrement apprécié à juste titre le scénario proposé par cette Pro D2 version 2014-2015. Car à l’aube de cette dernière journée, bien malin qui pourrait dire qui aura le droit de disputer les phases finales de celle-ci.
La faute d’abord aux gros bras supposés de cette compétition. Car hormis Pau, les trois grands favoris annoncés en début de saison à savoir Biarritz, Perpignan et donc Agen, n’auront jamais réussi à maintenir à distance une meute d’ambitieux dont Mont-de-Marsan incarne aujourd’hui la pleine réussite.

Un scénario incroyable

Et voilà donc que ce Agen – Perpignan qui, en début de saison, sentait bon la rencontre haricot – gigot d’avant phase finale, se transforme aujourd’hui en un gouleyant match couperet entre deux pointures que personne n’aurait imaginé, il y a encore quelques semaines, jouer leur qualification ce dimanche à venir.
Personne non, et surtout pas les Catalans qui, cruauté de la saison, n’auront pratiquement jamais quitté une place dans le trio de tête synonyme de demi-finale à la maison. Mais voilà, les Albigeois, à l’image des Montois, à force de voir leur nom accoler à celui des princes de cette Pro D2 semaine après semaine au leaderboard, ont fini par se dire qu’ils pouvaient être calife à la place du calife. Et tandis qu’Agen chutait presque naturellement à Colomiers ce dimanche comme tant de dimanches à l’extérieur cette saison, Perpignan se faisait surprendre par des Tarnais décidément bien audacieux .

Une finale avant la lettre ?

Reste à savoir si l’enjeu permettra le jeu. Et dans quel état physique ces deux équipes aborderont la rencontre alors que les premières chaleurs seront au rendez-vous. Agen a laissé beaucoup de plumes ces derniers jours dans les derniers combats livrés, avec notamment la blessure de Semesi Telefoni le papa du paquet d’avants. Derrière, Lionel Mazars, le capitaine, est lui aussi très incertain.
Battus largement à l’aller (32-16), emportés on s’en souvient en mêlée, les Bleu et Blanc ont l’occasion de lancer  idéalement le sprint final et de marquer les esprits en éliminant plus tôt que prévu leur principal adversaire dans la course au Top 14.

Cyril Recondo

Les scénarios possibles –
Agen maître de son destin

Si la deuxième place dépendra du résultat de Mont-de-Marsan, le SUA LG peut s’assurer une demi-finale à Armandie s’il ne perd pas contre Perpignan. Point sur la situation et les scénarios possibles.

Le point sur le classement :

2e : Mont-de-Marsan 82 points

3e : Agen 80 points

4e : Perpignan 78 points

5e : Albi 76 points

6e : Biarritz 76 points

Le programme de dimanche :

Agen – Perpignan

Albi – Pau

Béziers – Mont-de-Marsan

Dax – Biarritz

Pour rappel, l’attribution des points est établie selon ce barème :

5 points : victoire bonifiée

4 points : victoire

2 points : match nul

1 point : bonus défensif

0 point : défaite

Les scénarios possibles

Le SUA 2e si :

• il s’impose et que Mont-de-Marsan ne gagne pas

• il fait match nul et que Mont-de-Marsan perd sans bonus

Le SUA 3e si :

• il gagne et Mont-de-Marsan gagne

• il fait match nul et que Mont-de-Marsan prend au moins le point de bonus défensif

Le SUA 4e ou 5e si :

• il perd avec le bonus défensif et que l’une des deux équipes entre Biarritz et Albi ne décroche pas une victoire bonifiée

• il perd sans bonus et que l’une des deux équipes entre Biarritz et Albi ne parvient pas à s’imposer

Le SUA éliminé si 

• il perd avec le bonus défensif mais que Biarritz et Albi prennent les 5 points

• il perd sans bonus et que Biarritz et Albi s’imposent tous les deux

En cas d’égalité comptable à l’issue de cette dernière journée de saison régulière, les équipes concernées seront départagées selon le principe du goal average particulier. Si Agen et Mont-de-Marsan partagent le même nombre de points, c’est le SUA qui l’emporte (39-28 sur la saison). En revanche, le bilan des Bleus et Blancs face à Biarritz (30 à 45) et face à Albi (24 à 31) en cumulant les matchs allers et retours n’est pas favorable. Les hommes de Mathieu Blin doivent donc éviter à tout prix de se retrouver à hauteur de ces deux équipes.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés