Le théâtre lance sa saison avec ambition


Avec une fréquentation en hausse continue, le théâtre Georges-Leygues s’approche du rythme de croisière idéal. 23 700 spectateurs sont venus occuper les fauteuils rouges lors du dernier exercice. « Compte-tenu de la jauge de 700 places, on arrive à l’étiage », glisse, satisfait, le directeur de la structure, Bruno Rapin. Les abonnés étaient également plus nombreux (1233 contre 972 l’année précédente), avec 28% d’entre eux âgés de moins de 32 ans. Ces bons chiffres confortent la Ville dans son choix « de ne pas sacrifier l’action culturelle, malgré un contexte budgétaire compliqué pour les collectivités », tient à rappeler le maire villeneuvois Patrick Cassany. C’est donc une saison théâtrale 2017/2018 toujours aussi ambitieuse qui a été présentée vendredi 1er septembre. Près d’une cinquantaine de spectacles la composent, les « valeurs confirmées » côtoyant sur l’affiche des artistes émergents. Les Villeneuvois pourront assister aux pièces cultes du duo Bacri/Jaoui, « Un air de famille » et « Cuisine et dépendances », admirer Francis Huster ou succomber à la voix d’Olivia Ruiz. Certains grands succès parisiens tels qu’ « Edmond » d’Alexis Michalik, récipiendaire de cinq Molières 2017, ou « Le portrait de Dorian Gray » adapté par Thomas le Douarec seront eux-aussi bien présents.

Programmation éclectique

Et puis il y a les autres. Sosax par exemple. « C’est un jeune Villeneuvois qui nous a impressionné avec une danse hip-hop très particulière, emprunte d’une grâce et d’une douceur quasi-féminine. Ce sera à coup sûr un grand moment », avance Bruno Rapin, désireux de faire du jeune homme un étendard. Parmi les autres coups de cœur annoncés, entre autres, les marionnettes d’Emilie Valentin, le « Dialogue d’un chien avec son maître » et le fado contemporain de la belle Gisela João… « Nous maintenons les appels à la curiosité avec des textes de références traités par la fougue de la jeunesse et des appels à l’audace avec une journée entière au théâtre en compagnie de Pierre Michon et ses « Vies minuscules » », détaille le directeur. Le jeune public n’est pas oublié avec sept propositions pour un total de seize représentations. « Nous essaierons aussi de toucher le public le plus difficile à capter pour un théâtre en dehors des temps scolaires, celui des adolescents, avec le spectacle « Ados » qui a très bien fonctionné dans d’autres villes », ajoute Bruno Rapin. Cette saison encore, il y en aura pour tout les goûts grâce à une programmation éclectique mêlant plusieurs formes artistiques : chant, danse, cirque, music-hall,etc. « Le théâtre à proprement parler conserve la moitié des rendez-vous, chose de plus en plus rare », note Béatrice Delléa, adjointe au maire chargée de la Culture.

Dimitri Laleuf

Infos au 05 53 40 49 49 ou par mail à : tgl.billetterie@mairievilleneuvesurlot.fr ou sur www.ville-villeneuve-sur-lot.fr

 

Les Tréteaux de la Bastide

C’est la grande nouveauté de la saison culturelle. « Parce qu’il existe encore une barrière qui empêche certains Villeneuvois de franchir les portes du théâtre, nous allons amener le théâtre jusqu’à eux », explique l’adjointe en charge de la Culture Béatrice Delléa. La première édition du festival « les Tréteaux de la Bastide » se tiendra les 15, 16 et 17 septembre, en plein dans les Journées européennes du Patrimoine avec l’embrasement de Sainte-Catherine. Plusieurs troupes professionnelles ainsi que deux écoles réputées joueront ainsi le théâtre de Molière et de Shakespeare dans les rues de la cité. « Ce n’est pas pour autant du théâtre de rue, précise Bruno Rapin, directeur de Georges-Leygues. Dans le théâtre de tréteaux, il y a un cadre de scène, un cadre de jeu bien défini. Et le coeur de ville se prête idéalement à cette forme d’expression. » Au total, pas moins de sept spectacles seront joués, certains à plusieurs reprises : Dom Juan, L’Avare, Souvenirs assassins, Les deux gentilshommes de Vérone, Les caprices de Marianne, Scaramuccia, Tartuffe. Il y aura aussi plusieurs surprises dont Hamlet joué dans un endroit surprise et annoncé au dernier moment ainsi que des cascades de mots.

Spectacles gratuits sur réservation auprès de la billetterie du théâtre. Infos au 05 53 40 49 49.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés