Travelling arrière sur mars et avril 2014


ça s’est passé aux Municipales //

Agen reconduit Dionis au 1er tour

Il y a beau avoir eu du renouvellement à la tête de nombre de mairies sur l’arrondissement d’Agen (20 nouveaux), dont la deuxième ville de l’Agglo, Le Passage qui passe à gauche avec l’élection de Francis Garcia, les Agenais se sont distingués en reconduisant le maire sortant… dès le premier tour ! Jean Dionis du Séjour (UMP, UDI, MoDem) a été élu avec 52,19% des suffrages devant Emmanuel Eyssalet (PS, PRG, PCF) à 21,85%, le Front national, le Front de gauche et l’extrême gauche.
Foulayronnes, Pont-du-Casse et Colayrac ont créé la surprise en élisant des nouvelles têtes (Bruno Dubos, Christian Delbrel et Pascal de Sermet), tandis que Boé ou Bon-Encontre ont fait confiance aux sortants.

Patrick Cassany profite de l’éclatement de la droite villeneuvoise

On peut écrire sans mentir que la campagne municipale villeneuvoise fut épique. Alors que la municipalité en place partait avec le lourd handicap d’un ancien maire et ministre en pleine descente aux enfers (alias Jérôme Cahuzac), l’opposition, et plus précisément la droite, n’a pas su profiter de la situation. Elle s’est même tirée une balle dans le pied, dont il va être difficile de se remettre.
Pour rappel, Patrick Cassany, chef de file de la gauche unie entre socialistes et écologistes, devait faire face, au premier tour, à de multiples opposants. Du côté de la droite, Renaud Leygues, investi par l’UMP, n’a pas réussi à réunir sous sa bannière les membres de l’association d’opposition municipale « Villeneuve passion ». Ainsi, ce sont deux listes ancrées à droite qui sont parties en lice : l’une menée par Renaud Leygues donc, l’autre par Anne-Marie Davelu Chavin. S’y ajoutait également celle d’Etienne Bousquet-Cassagne, pour le Front national, fort de sa récente popularité acquise lors des législatives anticipées, suite à la démission de Jérôme Cahuzac. Enfin, une quatrième, montée par Jean-Paul Caubet et Alain Soubiran, passés par l’équipe municipale et proches de Jérôme Cahuzac, se posaient en dissidents de gauche avec comme point d’accroche, leurs désaccords avec Patrick Cassany.
Ces multiples divisions profitaient au Front national qui arrive ainsi deuxième au premier tour avec 26% des voix, derrière Patrick Cassany, mais bien devant les autres candidats atteignant les 12 à 13%…
Au vu des résultats, les déçus décidaient de s’allier, contre toute logique politique et avec un seul mot d’ordre « Tous contre Cassany ». Les anciens ennemis menaient donc front commun après s’être querellés durant les mois de campagne. Et si Dieu créa le monde en sept jours, eux ne parvinrent pas à convaincre les électeurs de leur soudaine bonne entente. Au second tour, Patrick Cassany remportait donc le siège de maire avec près de 43% des voix, suivi par le Front National qui cumulait 30%… L’abstention atteignait, elle, les 35%…

ça s’est passé en Lot-et-Garonne //

Center Parcs arrive !

Le Conseil général avait revêtu ses plus beaux atours pour la grande nouvelle… Aux manettes du dossier, le président du Département Pierre Camani avait convié le directeur adjoint du groupe Pierre et Vacances pour la grande nouvelle : un Center Parcs allait faire son apparition en Lot-et-Garonne.
Les chiffres avancés par les deux hommes ont de quoi faire tourner la tête : 170 millions d’euros d’investissement, 250 emplois pour les travaux, 300 lors de son fonctionnement… Sans parler des retombées pour l’économie locale.
C’est en décembre de la même année que le nom des communes hôtes était dévoilé : le Center Parcs prendra place à Pindères et Beauziac au coeur de la forêt de pins et non loin de Casteljaloux.

ça s’est passé à Villeneuve-sur-Lot //

Ouaiche champion de France

Stéphane Ouaiche offrait au club de pongiste villeneuvois la consécration en remportant le championnat de France. Âgé de 20 ans à peine, il  a profité d’un travail de longue haleine du coach Julien Gérard et du président Marc David. Si Julien Gérard a amené dans ses valises des graines de champions, le club lui a permis de mener la formation de ses joueurs comme il l’entendait. A ce jour, la méthode Gérard fonctionne toujours à plein, le club est en tête du championnat de Pro B.

 

 

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés