Un salon en quête d’identités


Le 19e salon du livre villeneuvois amorce un tournant. Pour cette édition 2015, il investit pleinement la Bastide en s’installant sous la Halle et dans la rue Lakanal : « C’est un choix délibéré » explique Patrick Cassany, maire de la ville. « Il était important, pour le développement d’un tel événement, qu’il prenne place dans un lieu dont la position et l’architecture ne demandaient qu’à être pleinement exploitées ».
La Halle ne suffira cependant pas pour accueillir tous les espaces du Salon. Ce dernier va donc déborder sur la rue Lakanal, avec « la Yourte », aux numéros 16 et 18. Plusieurs espaces seront délimités au coeur de la Halle, dédiés aux ateliers littéraires, à la bande-dessinée ou encore à la lecture numérique. La librairie L’Ivresse est également sollicitée pour une rencontre littéraire, tout comme le Musée de Gajac : « Nous avons développé de nouveaux partenariats pour ce salon » ajoute Béatrice Delléa, adjointe à la Culture. « Ainsi, l’Ucav sera également présente pour une buvette conviviale et un relais d’informations sur le salon ». La Croche, bar concert, programme également une slam-session et bande-dessinée avec l’auteur Chandre.
La Maison des aînées participe à sa manière avec un atelier culinaire mené par Marianne Maury-Kaufmann, auteur de « Les recettes de Gloria »…

15 auteurs venus du Congo
Du côté des écrivains, le Salon du livre a choisi comme président Alain Mabanckou : « Il était évident de l’inviter, illustrant parfaitement le thème de cette année, touchant à l’identité » poursuit Béatrice Delléa. « Car Alain Mabanckou est porteur d’une triple culture. Franco-congolais, il est également enseignant en littérature francophone aux Etats-Unis. Il a pour habitude d’aborder les problèmes de l’Afrique, d’une manière peu consensuelle ». Dans son sillage, Alain Mabanckou a invité une quinzaine d’auteurs venus du bassin congolais : « Nous retrouvons ici le stand le plus important du Salon du livre de Paris. Ils ont tous accepté de venir séjourner à Villeneuve-sur-Lot ».
Henri Lopès, ambassadeur du Congo, a également confirmé sa présence. Une rencontre avec le président du Salon, menée par le professeur Jacques Chevrier sera le premier acte littéraire du salon.
Si l’identité culturelle est largement abordée, l’identité féminine n’est pas oubliée avec la présence de nombreuses écrivaines, comme Laurence de Cambronne, Clara Dupont-Monod, Fabienne Jacob ou Olympia Alberti : « Yoyo Maeght, entre autres, vient aussi raconter la saga de sa famille autour de la galerie d’art Maeght, l’une des plus connues au monde » ajoute Béatrice Delléa.
Pour amorcer le Salon du livre avec éclat, Patrick de Carolis a été convié dès le mardi 26 mai, au théâtre Georges-Leygue pour une conférence autour de son nouveau livre consacré à une femme hors normes : la mère de Napoléon Bonaparte.

Annabel Perrin

Ouverture au public le vendredi 29 mai de 9h à 17h,
le samedi 30 mai et dimanche 31 mai de 9h30 à 18h.
Entrée gratuite – Halle Lakanal –
Infos au 05 53 41 53 76 ou sur www.ville-villeneuve-sur-lot.fr

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés