Ville de liège et de rugby


C’est une terre entre Gélise et Baïse, une terre au cœur de l’Albret, une terre dont l’histoire est résolument empreinte de l’esprit du rugby. Cette terre, c’est Lavardac, un peu plus de 2200 habitants, et village natal de Bernard Dautant. Réalisateur, musicien et journaliste, il a quitté le berceau familial depuis de nombreuses années mais aime à y revenir souvent, tandis qu’il partage sa vie entre les Landes et Lyon. C’est d’ailleurs à l’occasion d’un de ses retours, il y a deux ans que lui est venue l’idée de consacrer un documentaire à sa ville. Une idée qui a germé lors de la visite d’une exposition entièrement dédiée à l’histoire rugbystique de la commune et  proposée le temps d’un été par le syndicat d’initiative. De l’idée à sa concrétisation, il lui a fallu deux années de travail, assuré du soutien du maire Philippe Barrère et de la ville de Lavardac, productrice du film. Un travail de recherches et un travail de collecte aussi. Collecte de documents mais aussi de témoignages, Bernard Dautant est allé rencontrer les « mémoires » de la commune, chacune mémoire d’un passé lointain ou d’un passé proche s’étant livrée avec bonheur au jeu des anecdotes. Ainsi Bernard Dautant a-t-il réussi à compiler l’histoire de cette terre de rugby et de ses heures de gloire à XIII ou à XV. Mais en parlant de l’histoire du rugby à Lavardac, impossible de ne pas entrer dans celle du liège. Lavardac, berceau de l’industrie du liège, une activité économique qui a fait vivre bon nombre de familles et qui est indissociable de la vie sportive locale d’après-guerre.

Le film, qui dure 1h20 sera présenté le 9 septembre prochain dans la commune à l’occasion d’une journée Terre de rugby, entre Lavardac d’hier et Lavardac d’aujourd’hui.Une journée qui comme une évidence, débutera en « rouge et bleu » au stade où seront joués deux matchs de gala à partir de 14h30. Puis la fête continuera au parc de la mairie où seront réunis une quarantaine de musiciens et quelque 80 choristes qui présenteront une œuvre originale spécialement créée pour l’évènement et signée Jacques Ballue et de Bernard Salles. Puis après l’apéritif offert par la municipalité les allées reprendront des airs de marché nocturne pour se restaurer avant la projection du film, prévue à 22 heures au parc de la mairie. Ceux qui le souhaitent pourront lors de cette journée du 9 septembre faire l’acquisition de la première édition du DVD Terre de rugby. Une seconde mouture sera également proposée fin octobre début novembre avec en bonus, les images qui seront tournées le 9 septembre ainsi que les courts-métrages réalisés sur le village par des collégiens qui durant l’année scolaire écoulée ont choisi de raconter leur Lavardac d’aujourd’hui.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

Tags:

Laisser un commentaire

Pas de Commentaires

Les commentaires sont fermés